Le monde n'a plus rien de ce qu'il était avant...Utilisé comme test, le Japon est pris en otage par les Kiras. Mais qui s'en plaindrait?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Death note, how to use it?

Aller en bas 
AuteurMessage
Matsuyama Eikichi
Pro-Kira
Matsuyama Eikichi

Messages : 54
Date d'inscription : 21/08/2009
Localisation : Dans un café, plouf.

Death note, how to use it? Empty
MessageSujet: Death note, how to use it?   Death note, how to use it? EmptyLun 28 Sep - 16:39

Pour Nami: je poste les règles comme je te l'avais dit, je savais pas où les mettre alors je les ai placées dans la floodbox pour que tu édites et déplaces à ta guise.

______________

1. LE MODE D'EMPLOI

1.1 INSCRIPTION DES NOMS
La personne dont le nom est écrit dans ce cahier meurt. Il faut avoir en tête le visage de la personne dont on écrit le nom, sinon cela ne fonctionne pas. Par conséquent, on ne peut obtenir de résultats sur les personnes de mêmes nom et prénom en une seule fois.

Si on se trompe quatre fois en pensant à la personne dont on souhaite écrire le prénom, le cahier n'a aucun effet.

Si le nom d'une personne est écrit dans deux cahiers différents et que, dans les deux cas, l'heure de la mort a déjà été précisée, c'est le cahier sur lequel le nom a été écrit en premier qui fonctionnera.

Si des noms sont écrits sur deux cahiers différents, il est impératif de respecter un délai minimum de 0,06 seconde, sinon cela sera considéré comme ayant été écrit en même temps et rien ne se réalisera. Les personnes dont le nom a été écrit resteront en vie.

Si le détenteur du death note se trompe volontairement quatre fois et pour ne pas que celui ou celle dont il écrit le nom meurt, alors, il meurt. Quant aux quatre personnes dont les noms ont été écrits, vu qu'on a inscrit volontairement leur nom dans le cahier, elles n'échappent pas à la mort.

Pour que le cahier agisse, il est important de veiller à ce que les noms qui y sont inscrits ne se chevauchent pas. Le recto et le verso sont considérés comme une page. Ainsi, il est possible d'écrire le nom de famille sur le recto et le prénom sur le verso sans que cela influe sur le résultat escompté.


1.2 INSCRIPTION DE LA CAUSE ET DES CIRCONSTANCES DE LA MORT
A la suite du nom, si l'on écrit la cause de la mort dans un délai de 40 secondes du monde des humains, cela se réalise.

Si la cause de la mort n'est pas précisée, la personne dont le nom a été écrit dans le cahier meurt d'une crise cardiaque.

Si l'on écrit la cause, on obtient alors un délai supplémentaire de 6 minutes 40 pour décrire précisément le déroulement de la mort.

Si l'on écrit l'heure de la mort dans les 40 secondes qui suivent le moment où l'on a écrit "crise cardiaque" comme cause de mort, il est possible de changer cette heure ; du moment qu'on le fait dans le délai des 40 secondes.

Les conditions de la mort décrites dans le death note ne peuvent se réaliser que si elles sont physiquement possible et/ou si elles apparaissent réalisables normalement par un humain.

Les conditions possibles de la mort ne sont pas connues du dieu de la Mort. Il est donc nécessaire de chercher et de trouver par soi-même.

Si la cause et les circonstances de la mort sont écrites en premier et qu'ensuite le nom de la personne est écrit et placé devant, le processus fonctionne quand même. Dans ce cas-là, on dispose d'un délai de 19 ours, en temps humain, pour écrire le nom.

Le suicide est une cause valide de mort. Fondamentalement, c'est une éventualité envisagée par tous les êtres humains et, de ce fait, cela n'entre pas dans les "actes impensables".

Que ce soit par suicide ou par accident, la cause de la mort ne sera pas prise en compte si elle doit entraîner la mort d'autres personnes. Si la mort de la personne désignée entraîne celle d'autres personnes, la personne désignée meurt d'une crise cardiaque. Cela a pour but d'éviter qu'il y ait une influence sur d'autres vies.

Même après avoir écrit le nom, l'heure et les circonstances, il est possible de les modifier autant de fois qu'on le souhaite pendant les 6 minutes 40. Bien entendu, pour que le changement soit possible, il ne faut pas que la personne soit déjà morte.

Si la seule cause par accident est précisée et que rien n'est écrit sur les circonstances, au bout de 6 minutes 40, la personne meurt dans un accident qui n'éveillera aucun soupçon.

La mort par accident à une heure précise est possible mais, si elle entraîne des effets néfastes sur l'environnement ou provoque la mort d'autres personnes, elle sera considérée comme "impliquant d'autres personnes" et ne sera pas prise en compte. La personne désignée mourra alors d'une crise cardiaque.

Si la cause de la mort est la maladie et que le nom de cette maladie ainsi que l'heure de la mort sont précisés, il est important de veiller à ce que le temps nécessaire pour le développement de cette maladie soit respecté, sinon la personne meurt d'une crise cardiaque.

Si la cause de la mort est la maladie mais que le nom de cette maladie n'est pas précisé, alors la personne mourra d'une maladie quelconque. Il est possible de modifier l'heure de la mort dans un délai de 23 jours.

Dans le cas où la cause de la mort est la maladie, que le nom de cette maladie est connu, mais que rien n'est précisé à propos de l'heure de la mort, si cette mort doit survenir au-delà de 24 jours, la règle des 23 jours ne s'applique pas. La personne mourra dans les délais nécessaires. Comme on l'a vu précédemment, il est possible d'apporter des modifications à la cause et aux circonstances de la mort dans un délai de 6 minutes 40. Passé ce délai, plus un seul changement n'est possible ; on ne peut plus modifier l'heure de la mort même si on souhaite qu'elle arrive plus tôt.

Pour que le death note agisse, il est important d'écrire le nom des personnes sur une même page mais, si celui qui a écrit ces noms inscrit sur une autre page la cause et les circonstances de la mort de ces personnes tout en les ayant bien en tête, alors elles mourront.

Dans le cas où la cause et les circonstances de la mort seraient écrites avant les noms et à condition qu'elles soient parfaitement réalisables, seule la cause de la mort sera prise en compte. De même, si la cause et les circonstances de la mort ne sont pas acceptables, la personne dont le nom a été écrit dans le death note mourra d'une crise cardiaque.

Si plusieurs noms sont inscrits et que, dans un délai de 40 secondes, une seule cause de mort est précisée, alors toutes ces personnes mourront de la même façon. De même, si dans un délai de 6 minutes 40 secondes une circonstance de mort est précisée, alors, toutes les personnes mourront de la façon décrite dans le death note. Toutefois, si la circonstance de la mort n'est pas réalisable à toutes les personnes, alors seule la cause de la mort s'appliquera.

Si on manipule la mort d'un humain qui a une influence sur la mort d'un autre humain, la durée de vie de ce dernier peut parfois s'en trouver prolongée.

Si un nom, la cause et les circonstances de la mort ont été écrits et que le death note est détruit par la suite, il n'y aura aucun changement par rapport à ce qui a été écrit: cela arrivera inexorablement.

Si le death note brûle alors qu'un nom et la cause de la mort viennent d'être inscrits, alors la personne concernée meurt d'une crise cardiaque. De même, si le death note est détruit alors qu'un nom, la cause de la mort et ses circonstances viennent d'êtres précisés, alors la personne mourra dans un délai de 6 minutes 40 secondes, à condition que la cause soit réalisable. Dans le cas échéant, elle mourra d'une crise cardiaque.


1.3 LES CORRECTIONS APRÈS INSCRIPTION
Les modifications peuvent être apportées dans un délai de 6 minutes 40 secondes. Pour cela, il suffit de rayer de deux traits la partie qu'on souhaite modifier. L'heure de la mort et ses circonstances peuvent être modifiées, mais pas le nom de la personne. Une fois son nom inscrit, personne ne peut échapper à son destin funèbre.

L'utilisation d'une gomme ou d'entre effaçable ne changera absolument rien à ce qui a été écrit.

Écrire un autre nom par-dessus un nom déjà inscrit dans le cahier ne change rien: la personne dont le nom a été écrit après coup ne sera en rien concernée par ce qui a pu être écrit. La cause et les circonstances de la mort ne s'appliqueront pas à elle.
Si le nom a été écrit au crayon à papier, qu'il est effacé et que par-dessus un autre nom est écrit, alors cette personne ne mourra pas.


1.4 LES LIMITES DES EFFETS DU DEATH NOTE
Le death note est inefficace sur les êtres qui ont moins de 780 jours.

Le death note est sans effet sur les personnes de plus de 124 ans.

Le death note n'a aucun effet sur les personnes à qui il ne reste plus que 12 minutes à vivre.

Le death note ne permet en aucun cas de prolonger la vie des êtres humains en tuant volontairement d'autres personnes. Prolonger sa vie en écrivant dans le death note une date qui va au-delà de l'espérance de vie prévue de ne sert à rien. La personne concernée mourra indubitablement en son temps, et ce, avant la date inscrite dans le death note.

1.5 AUTRES POINTS IMPORTANTS
Le propriétaire du death note n'ira ni au paradis ni en enfet.

Une page arrachée du death note a aussi de l'effet.

N'importe quel instrument peut être utilisé pour écrire dans le death note. Du maquillage ou du sang font aussi l'affaire.

Quelle que soit la quantité de noms inscrits dans le death note, il ne manquera jamais de pages.

Il existe des death notes dont la couverture est blanche ou rouge. Leur effet est le même qu'un death note dont la couverture est noire.


2. LA PROPRIÉTÉ

2.1 DEVENIR PROPRIÉTAIRE
Dès lors qu'un death note se trouve sur terre, il devient la propriété des humains.

Le propriétaire du death note peut voir et entendre le dieu de la mort qui était le propriétaire d'origine.

Si un humain touche le death note, il peut alors voir son propriétaire d'origine qui est le dieu de la mort, et ce, sans en être le propriétaire.

Si un dieu de la mort meurt et qu'il laisse derrière lui son death note, alors le death note deviendra la propriété de celui qui le ramassera, à condition, bien sûr, que cette personne connaisse déjà ce dieu de la mort. En effet, si ce n'est pas le cas, le death note sera alors invisible et il ne pourra être la propriété de personne. Dans le cas presque improbable où ce serait un dieu de la mort qui ramasserait ce death note, alors ce dieu deviendrait son propriétaire.


2.2 LES ÉVÉNEMENTS IMPRÉVUS
Dans le cas de la perte ou du vol du death note, le propriétaire dispose de 490 jours pour le retrouver, sans quoi il perd son droit de propriété.

Si le death note a été prêté et que son propriétaire décède, celui qui possède le death note à ce moment-là deviendra le nouveau propriétaire. Si le death note a été volé et que le voleur a assassiné le propriétaire, alors le voleur devient le nouveau propriétaire.

La personne qui a perdu la propriété du death note oublie complètement qu'elle s'en est servie. Tous les souvenirs ne sont pas concernés, mais seulement ceux qui étaient rattachés à l'utilisation du death note.

Si une personne possède deux death notes et qu'elle perd la propriété de l'un d'eux - perdant ainsi le contact avec le dieu de la mort qui était lié à ce cahier - mais qu'elle possède encore l'autre, elle ne perd pas la totalité de ses souvenirs rattachés aux deux death notes.

Lorsqu'on abandonne la propriété d'un death note, on ne peut plus voir ni entendre le dieu de la mort qui l'accompagnait. Toutefois, tous ceux qui ont touché ce death note continuent à voir et à entendre le dieu de la mort qui y est rattaché. Ainsi, le dieu de la mort, visible de ceux qui ont touché le death note, en devient le propriétaire légitime, et ce, tant qu'il n'en perd pas le droit de propriété.

Si quelqu'un récupère le death note qu'il possédait avant d'en perdre la propriété, il retrouve alors tous les souvenirs qui s'y rattachaient et même ceux qui se rattachaient à un autre death note. Sans aller jusqu'à obtenir de nouveau la propriété du death note, la personne retrouve la mémoire tant qu'elle tient le death note entre ses mains.

Si une personne perd son death note, elle perd tous souvenirs s'y rattachant et, si elle retrouve ce death note, elle récupère alors ces souvenirs. Cette opération peut se répéter 6 fois. Au-delà, les souvenirs seront perdus à tout jamais, et la personne aura l'impression de se servir du death note pour la première fois.

Si quelqu'un d'autre que le propriétaire du death note y inscrit un nom en visualisant parfaitement la personne qu'il veut tuer, les effets seront les mêmes que si c'était le propriétaire lui-même qui l'avait écrit.

La propriété du death note est exclusive. Ceci n'empêche pas qu'il peut être prêté à quelqu'un qui, à son tour, peut le prêter à quelqu'un d'autre.

Le dieu de la mort ne suit pas celui à qui le death note a été prêté. Il accompagne uniquement le propriétaire légitime du death note. De même, celui qui emprunte un death note ne peut effectuer la transaction de l'oeil à moins de devenir propriétaire.

Le propriétaire d'un death note ne peut voir et entendre le dieu de la mort rattaché à un autre death note que s'il entre en contact avec ce death note.

Le fait de transférer un death note ou de renoncer à sa propriété aboutit à la perte des souvenirs, mais uniquement dans le cas où la personne concernée y a déjà inscrit des noms. Si le propriétaire du death note n'y a jamais rien inscrit, il ne perdra alors aucun souvenir. Par ailleurs, cette personne ne pourra plus voir ni entendre le dieu de la mort qui était lié à ce death note et perdra aussi le bénéfice de l'œil de la mort si elle a fait la transaction.


2.3 LA POSSESSION DE PLUSIEURS DEATH NOTES
Le propriétaire de deux death notes peut inscrire le nom d'une personne sur un cahier et inscrire la cause et les circonstances de la mort de cette même personne sur l'autre cahier. Tout se passera comme ça a été écrit. Cela fonctionne également dans l'autre sens. Si deux personnes sont propriétaires de deux death notes, elles peuvent chacune appliquer le principe précédemment expliqué.

Le nombre de death notes autorisé sur terre, tout comme le nombre de dieux de la mort, ne peut aller au-delà de 6. Bien entendu, cela ne signifie pas forcément qu'il y a autant de dieux de la mort que de death notes.

S'il y a deux personnes, un dieu de la mort peut confier à chacune d'elle jusqu'à trois death notes. S'il y en a trois, il confiera à chacune d'entre elles deux death notes. De toute façon, il ne peut distribuer plus de 6 death notes.

L'utilisation d'un septième death note, s'il devait exister, serait absolument sans effet.

En fait, s'il y a sept death notes sur terre, seuls les six premiers peuvent être utilisés. A moins qu'un death note ne brûle, qu'il ne perde ses effets ou qu'un dieu de la mort ne le rapporte dans son monde, le septième death note n'a pas d'effet.


3. L'ŒIL DE LA MORT

3.1 LA TRANSACTION
La transaction coûte à celui qui l'accepte la moitié de la vie qui lui reste à vivre mais lui permet, en recevant le globe oculaire du dieu de la mort, de voir le nom et l'espérance de vie de ceux qu'il observe.

Si la personne qui a eu recours à la transaction de l'œil de la mort perd la propriété de son death note, elle perdra non seulement tous les souvenirs qui s'y rattachent mais aussi le pouvoir que l'œil lui donnait. Malheureusement, elle ne récupèrera pas la moitié de son espérance de vie.

3.2 LES EFFETS
La personne qui possède un œil de la mort peut, en regardant une autre personne, en connaître le nom et le temps qui lui reste à vivre. Le fait de posséder un death note lui permet d'ôter la vie à n'importe qui. Elle pourrait, avec cet œil, se contenter de connaître l'espérance de vie de ceux qu'elle va tuer uniquement. Quoiqu'il en soit, il lui est impossible de voir sa propre espérance de vie et celle de ceux qui possèdent un death note.

Pour lire la durée de vie d'un humain grâce à l'œil du dieu de la mort, il est nécessaire de visualiser plus de la moitié du visage.
Si l'on regarde de haut en bas, il est nécessaire de voir au moins la partie qui va du haut de la tête au nez, la partie en dessous du nez ne suffisant pas, à elle seule, à voir le nom et la durée de vie de la personne. Si une partie du visage, comme le nez, les yeux ou la bouche, est cachée mais que l'on voit le visage dans son ensemble, on peut voir le nom et la durée de vie. Il est difficile de dire quel pourcentage de partie visible est nécessaire pour lire le nom et la durée de vie. La seule manière de savoir est d'essayer. Si les conditions énoncées ci-dessus sont remplies, une image ou une photo, peu importe quand elle a été prise, suffit à voir le nom et la durée de vie. Cependant, en fonction de la taille du document, de sa précision, il peut arrive que cela ne marche pas. Par ailleurs, les dessins, aussi réalistes soient-ils, ne permettent pas d'accéder aux informations sur la personne.

La personne dotée d'un œil de la mort a une vision très supérieure à la normale.

En acceptant la transaction de l'œil, le propriétaire du death note peut voir l'espérance de vie de n'importe qui, à l'exception de ceux qui possèdent un death note.

Pour le propriétaire d'un death note, voir le nom de la personne qu'il veut tuer est un atout majeur.

Si une personne dotée d'un œil de la mort regarde la photo de quelqu'un qui est déjà décédé, il lui est impossible d'en voir le nom et l'espérance de vie.

Des vies entières peuvent changer à cause de l'existence du death note. Il peut arriver, sans qu'il soit nécessaire d'écrire quoique ce soit dans le death note, que des personnes meurent avant leur temps. Bien entendu, dans ce cas, l'espérance de vie qui a été observée avec l'œil de la mort n'est pas celle de cette vie écourtée mais celle d'origine.

Il est absolument impossible de savoir qui possède un œil de la mort. Seul le dieu de la mort qui a cédé son œil le sait.


4. LES LOIS DES DIEUX DE LA MORT

4.1 LEURS RAPPORTS AVEC LE PROPRIÉTAIRE D'UN DEATH NOTE
En général, le dieu de la mort apparaît devant le nouveau possesseur de death note dans les 39 jours qui suivent le premier jour d'utilisation.

Un dieu de la mort, propriétaire d'origine du death note, en général, ne fait rien qui puisse aider à faire mourir avec le death note.

Le dieu de la mort n'a aucune obligation d'expliquer complètement l'utilisation du cahier ou des règles à l'humain qui en a pris possession.

Un dieu de la mort n'est pas censé dire au nouveau propriétaire du death note que ses yeux lui permettent de voir non seulement le nom des gens mais aussi le temps qu'il leur reste à vivre. Cela permet d'éviter de causer des troubles dans le monde des humains.

Si un death note se trouve sur terre, c'est parce qu'un dieu de la mort souhaite qu'il soit utilisé. Un dieu de la mort ne peut pas dire à celui qu'il accompagne la façon dont on peut le tuer. Toutefois, s'il venait à mourir, il n'y aurait aucune influence sur l'efficacité du death note qu'il laisserait derrière lui.

Un dieu de la mort n'a pas le droit d'être sur terre suivant son bon plaisir. Certaines conditions justifient sa présence :
1) le fait qu'il ait confié son death note à un humain.
2) la recherche d'un nouveau propriétaire, démarche qu'il peut d'ailleurs faire de son monde mais qui lui permet d'être sur terre pendant 82 heures.
3) l'observation d'une personne qu'il veut tuer, qui lui permet aussi de rester sur terre pendant 82 heures.

Un dieu de la mort peut remettre directement son death note à un humain à condition que celui-ci soit agé de plus de six ans. Toutefois, si le cahier a été abandonné dans le monde des humains et qu'une personne âgée de moins de six ans le trouve, alors ce qu'elle y inscrira se réalisera.

Si un dieu de la mort se trouve dans son monde, il lui est impossible de tuer un humain possédant un death note. Il ne pourrait pas non plus le tuer même s'il venait sur terre dans cette optique. Le seul à pouvoir tuer celui qui possède un death note est le dieu de la mort qui lui a remis ce death note.

Si un dieu de la mort perd involontairement sur terre le death note qu'il doit toujours avoir sur lui, il est alors autorisé à se rendre sur terre. S'il y a, pendant le temps où il est sur terre, d'autres death notes, il ne doit en aucun cas révéler à qui que ce soit l'emplacement de ces death notes ni l'identité de leurs propriétaires.

Si un dieu de la mort se fait dérober par un autre dieu de la mort le death note qu'il doit toujours avoir sur lui, il doit demander au voleur de le lui rendre. Dans le cas où un humain posséderait ce death note, le dieu de la mort peut demander que le death note lui soit rendu ou il peut faire le choix de rester avec cet humain jusqu'à ce qu'il meure et récupérer son death note avant qu'une autre personne ne s'en empare.

Dès lors qu'un dieu de la mort introduit un death note dans le monde des humains pour que l'un d'entre eux en devienne le propriétaire et que cet humain ne montre aucun intérêt pour le death note, le dieu de la mort peut alors tuer cet humain.

Après avoir introduit un death note dans le monde des humains, un dieu de la mort peut rentrer dans son monde sous certaines conditions.
1) s'il est resté jusqu'au bout avec le propriétaire du death note et qu'il a inscrit son nom dans le death note.
2) si le death note a été détruit et qu'il est inutilisable.
3) si personne ne veut en être le propriétaire et qu'il n'y a donc personne à surveiller.
4) s'il n'est plus celui qui accompagne le propriétaire du death note.
5) si l'endroit où il faut se rendre est inconnu ou si le propriétaire n'est pas clairement identifié ou encore si le propriétaire est introuvable. Il devra alors effectuer des recherches à partir de son monde.
En ce qui concerne les points 2), 3) et 4), le dieu de la mort doit vérifier, même de son monde, que celui (ou celle) à qui le death note a été remis en premier et mort et, le cas échéant, écrire son nom dans le cahier.

Dans le monde des dieux de la mort, il y a diverses formes de ce que les humains appellent "le mode d'emploi" du death note. Aucun humain n'est autorisé à en posséder un. En revanche, rien ne s'oppose à ce que le dieu de la mort le lise et l'enseigne aux humains.


4.2 L'EMPLOI DU DEATH NOTE
Lorsqu'un dieu de la mort inscrit le nom d'un humain dans le death note, il prolonge sa propre espérance de vie, ce qui n'est pas le cas pour les humains. A contrario, un humain peut, au moyen du death note, raccourcir la durée de sa vie.

Il y a énormément de choses qu'un dieu de la mort ignore à propos du death note.

Il est important qu'un dieu de la mort possède un death note qu'il ne doit en aucun cas remettre à personne et sur lequel aucun être humain n'est autorisé à écrire.

Les dieux de la mort peuvent s'échanger leur death note ou écrire dans celui d'un autre dieu de la mort.

Si un dieu de la mort tue un humain pour rallonger l'espérance de vie d'une autre personne qu'il affectionne en particulier, alors il meurt. Le dieu de la mort meurt, mais son death note reste. Le nouveau propriétaire sera le dieu de la mort qui touche le death note en premier mais, en général, il retourne aux mains du roi des dieux de la mort.

Le fait qu'un humain meure à cause du death note peut avoir des répercussions sur la vie ou la mort d'autres humains, dans la mesure où le death note peut aussi servir à rallonger l'espérance de vie des humains. Comme vous l'avez vu précédemment, un dieu de la mort peut rallonger l'espérance de vie d'un humain, mais au prix de sa propre vie. En revanche, dans le sens inverse, l'humain ne meurt pas.


4.3 LES MŒURS DES DIEUX DE LA MORT
Il est impossible de tuer un dieu de la mort en essayant de le poignarder dans le coeur ou en lui tirant des balles dans la tête. Toutefois, un simple dieu de la mort peut savoir de quelle façon tuer un autre dieu de la mort qu'il ne connait pas.

Les dieux de la mort se distinguent aussi par leur sexe. Il ne leur est pas permis d'avoir des relations sexuelles avec des humains, ce qui serait d'ailleurs impossible. Les dieux de la mort ne s'accouplent pas entre eux.

Si un dieu de la mort ne voit qu'une fois le nom et l'espérance de vie d'une personne, il lui est possible, à partir de son monde, de savoir où se trouve cette personne.

Les dieux de la mort doivent se soumettre à la loi qui gouverne leur monde. En cas d'infraction, ils sont punis. Il y a en effet neuf niveaux d'infraction mais, au-delà du niveau 3, le dieu de la mort meurt. Par exemple, si un dieu de la mort tue un humain avec autre chose que son death note, il est passible de condamnation relevant d'un de ces différents niveaux.

En principe, un dieu de la mort n'a pas besoin de sommeil mais, s'il lui arrive de s'endormir, cela ne signifie pas qu'il est mort. Le sommeil des dieux de la mort n'a absolument rien à voir avec celui des humains. Il se caractérise uniquement par de la paresse. D'ailleurs, lorsqu'un dieu de la mort est sur terre pour être avec celui qui possède le death note, il n'a, en théorie, aucune raison de s'ennuyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Death note, how to use it?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Warner Bros. acquiert les droits de Death Note
» Death Note
» Death note
» Top 30 Oricon pour l'année 2012 (par séries)
» HÉLA ϟ death note

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DN-Revival V2 :: ▪▫ HORS-JEU :: ▬ Flood-
Sauter vers: