Le monde n'a plus rien de ce qu'il était avant...Utilisé comme test, le Japon est pris en otage par les Kiras. Mais qui s'en plaindrait?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rue, un iceberg [AILEEN]

Aller en bas 
AuteurMessage
Matsuyama Eikichi
Pro-Kira
Matsuyama Eikichi

Messages : 54
Date d'inscription : 21/08/2009
Localisation : Dans un café, plouf.

MessageSujet: Une rue, un iceberg [AILEEN]   Mar 3 Nov - 17:18

Kabukichō. Quartier mal famé de Tokyo, les amateurs de vie paisible l'évitaient... en majorité du moins. Kira avait beau faire des miracles pas la peine de se leurrer ; une décennie ne suffirait pas à nettoyer la ville de ses sales fréquentations. La criminalité (bien qu'en baisse) était profondément incrustée dans ses murs. Matsuyama Eikichi en était conscient. Comme bien des japonais il préférait détourner son chemin plutôt que de traverser le quartier au beau milieu de la nuit.
Pourtant aujourd'hui, ce n'était pas par soucis de temps qu'il traînait dans les environs. Il était sur un scoop. Une affaire des plus importantes qui donnerait le vent en poupe à sa boîte avec, en prime, la reconnaissance du public. Pour cette raison elle ne pouvait être traitée que par un véritable professionnel. Eikichi était la personne la plus qualifiée. C'était en tout cas ce qu'on lui avait dit avant de le foutre hors de son bureau pour le laisser affronter, seul, le froid...

« Mais qu'est-ce que je fiche ici? »

Bonne question... quelle était cette précieuse affaire? On n'avait pas cru bon de l'en avertir. Du coup, il restait planté au milieu de la rue dans l'attente d'un informateur inconnu. Et ça durait depuis près d'une heure... et il se les gelait. Le bout de ses doigts virait au violet, ses mains se frottaient vainement à la recherche de chaleur... et sa patience atteignait ses limites.

« Ils veulent ma mort. Ça doit être ça. »

Eikichi tira sur ses manches pour couvrir ses mains glacées.

« Ô Masumi, Masumi... j'espère que tu sauras me reconnaître lorsqu'on retrouvera mon corps dans un iceberg t___t »

S'il choppait un rhume, Masumi refuserait de l'embrasser pendant une semaine...
Pas moyen qu'il tombe malade!

« J'imagine que je n'ai plus qu'à appeler et dire qu'il n'est pas venu. »

Arrivé à cette conclusion le blond glissa sa main dans une poche de son french coat blanc pour récupérer son téléphone... poche vide. Il en retourna une deuxième. Rien d'autre que son portefeuille et une dosette de café instantané. De toute évidence, son portable était resté au chaud sur son bureau. Eikichi se mordilla nerveusement la lèvre en grommelant. Eh merde, où avait-il la tête aujourd'hui? S'il quittait les lieux sans appeler et ratait l'informateur, on le lui reprocherait. Mais s'enraciner ici face au vent glacé... hum... le japonais sonda la rue de son regard de lynx. Il repéra une proie marchant dans sa direction, à l'autre bout de la rue, et attendit qu'elle se rapproche un peu pour l'aborder. C'était une jeune femme blonde. La vingtaine à tout casser, cheveux longs, tailleur. Ça ne faisait pas d'interpeller les gens comme ça mais dans son cas...

« Hum, excusez-moi mademoiselle? »

Eikichi posa une main derrière sa nuque et prit un air gêné.

« Pourrais-je emprunter votre téléphone pour une seconde? Le mien a fugué, de toute évidence, et je suis littéralement cloué au sol. »

Un sourire découvrit ses dents blanches.
Il était vraiment pitoyable hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen Blackwind
Membre de l'OAK
Aileen Blackwind

Messages : 19
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Une rue, un iceberg [AILEEN]   Dim 8 Nov - 23:59

''Aileen, si tu as envie de voir une scène de crime, tu dois venir tout de suite ! Car j'ai demandé au détective principal de l'affaire si je pouvais emmener une étudiante dans le domaine . Il m'a répondu que tu pouvais venir ,mais dans un certain lapse de temps ,car à partir du moment ou que l'enquêteur voudra discuter avec l'équipe complète, il faudra que tu disposes vu que cela deviendra une affaire privée...Et ne sois surtout pas impolie comme la dernière fois hen ? Si tu savais comment j'ai eu de la difficulté à convaincre mon supérieur de te laisser encore assister aux scènes de crimes!''

-C'est bon, ça va Harris, cela n'arrivera plus, sauf si c'est encore un vieux imbécile comme la dernière fois, il y aura deux crimes au même endroit!

''AILEEN!!!!!''

Je raccrochai avec un sourire aux lèvres, comme il pouvait être poisson mon oncle! (Quoi que, je ne suis pas vraiment mieux...) Il avait le don de prendre toujours mes plaisanteries au sérieux, ce qui faisait en sorte que j'étais très attaché à mon oncle. Sûrement que vous vous demandez ce qui s'était passé la dernière fois que j'avais assisté à une enquête non ? C'était vraiment idiot et cela m'a même donné envie de quitter le monde des enquêteurs pour éviter de travailler avec ce genre d'abrutie. J'étais venu assister à une enquête et l'enquêteur m'avait dit :

-Tien tien ! nous avons une bien jolie invité! Tu as quel âge ?

-21 ans...

-Wow c'est jeune, tu as un petit copain ?

-Non.

-Ohohoh!! Tu fais quelque chose se soir ma belle ?

Vraiment, c'était ridicule, il y avait un mort sur la parquais et la seule chose qu'il faisait, c'était de tenter lamentablement de flirter avec moi..

-Tien, elle est gênée de me répondre! Vien avec moi ma jolie.

Aucun sérieux et je détestais cela ! j'observai sa main, il avait une bague de mariage...(-___-')

-Oui, je fais quelque chose, mais pas avec vous. Disons que les retardés mariés ne m'intéresse pas, trouver vous une autre femme dans la vingtaine assez stupide pour sortir avec un prédateur sexuelle de votre genre.. D'ailleurs, cela m'étonne que Kira ne vous a pas encore assassiné.


Bon..j'avoue que cela était assez venimeux de ma part, mais au moins il ne rodait plus autour de moi! Alors, voilà, le vieux avait sûrement pas aimé que je le repousse devant toute son équipe et avait probablement appelé le supérieur de mon oncle pour lui dire que j'avais été impolie et tout le tralala qui allait avec . C'est dans ses moments là que je me rends compte que dans n'importe quel bouleau, il y a des incompétents.. Donc, je marchais en direction du fameux appartement, lorsque je vis un homme blond me demander poliment s'il pouvait emprunter mon cellulaire. Je ne voyais rien dans son visage d'inquiétant, seulement un pauvre homme sans cellulaire. Avec un de mes plus beaux sourire, je lui tendi mon téléphone :

-Mais bien sûr, il n'y a aucun problèmes!

*Hummm il me fait penser à quelqu'un *

Plus que je le regardais, plus il me semblait familier. C'est alors que je me souvenue d'une sortie avec Nami que j'avais faite il y a quelque mois dans un petit café. Il avait dit un bref bonjour a Nami...Hummm en fait, je ne suis pas sûr du tout, alors pourquoi ne pas simplement lui poser la question ?:

-Euhm.. Je suis désolé de vous-demandez cela mais..connaissez-vous un certain Nami ? Un avocat au cheveux blond ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une rue, un iceberg [AILEEN]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iceberg [...ou les chroniques de Bobby Drake] (Fiche terminée)
» Présentation de Aileen Leigh [Validée]
» We're not the sin, neither the saint Ҩ AILEEN&THYBALT
» Playing with fire is bad for those who burn themselves. For the rest of us, it is a very great pleasure. Phoenix & Aileen
» An eye for an eye would make the whole world blind - Julian & Aileen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DN-Revival V2 :: ▪▫ ARRONDISSEMENT DE SHINJUKU :: ▬ Kabukichō-
Sauter vers: